Dérive sécuritaire ? Délire sécuritaire !

Texte soumis pour publication dans le bulletin #6 (avril 2016).

Par Bobette (militante au Collectif Opposé à la Brutalité Policière)

On pourrait en parler pendant des heures et des heures de cette paranoïa, qu’on peut qualifier d’extrême, de la part des autorités envers les peuples à travers le monde. La dérive sécuritaire grandit et grandit drastiquement et pathétiquement; les médias de masse et les médias alternatifs en parlent de plus en plus, certains en profitent pour dénoncer quelques pratiques exercées de la part de notre gouvernement et du service de police en matière de surveillance accrue. Bref, depuis le 11 septembre 2001, c’est simple, tout le monde est rendu un potentiel terroriste.

Je vais tenter ici de démontrer plusieurs méthodes utilisées pour prouver que l’état est rendu complètement parano, et par le fait même nous rend paranos aussi. Je ne vais pas écrire de définition propre au terme de la dérive sécuritaire, je préfère vous énumérer des exemples pour que vous vous fassiez votre propre interprétation et opinion.

  1. Médias sociaux et téléphone
  2. Caméras
  3. Manifestations et arrestations
  4. La culture de la sécurité
SPVM vidéosurveillance

Espace public sous vidéosurveillance

Médias sociaux et téléphone

Commençons par quelque chose que tout le monde connaît très bien : Facebook ! Combien de personnes croient que Facebook est gratuit ? Combien savent comment Facebook fonctionne réellement? Laissez-moi vous expliquer : Premièrement, vous devez savoir que TOUTES INFORMATIONS que vous publiez sur internet, restent en permanence dans le système de ceux qui le contrôlent; vous pouvez les supprimer, mais comprenez bien que les informations données sur Facebook RESTENT À VIE! Et croyez-moi l’état sait comment utiliser ces données pour traquer et accuser des camarades. Pour faire une histoire courte : vous mettez vos informations personnelles sur Facebook, ensuite ce dernier prend vos informations et les vendent à l’État (comme le service de police, le gouvernement, le SCRS et j’en passe) ou encore à des entreprises privées. Les informations sur la vie privée publiées sur Facebook peuvent être lues et utilisées par des personnes à qui elles n’étaient pas initialement destinées. Certaines entreprises utilisent Facebook pour recueillir des informations sur leurs employés tandis que des recruteurs s’en servent pour leur sélection de candidats. Facebook est le média social le plus ÉPIÉ par les flics pour soutirer des informations et pour pouvoir vous incriminé par la suite. Les flics et le gouvernement vont vous espionner sur Facebook pendant des années, avant de sortir de l’ombre et faire une descente chez vous. Prenons comme exemple très simple la jeune fille qui avait publié sur Facebook une photo d’une affiche montrant Ian Lafrenière du SPVM, avec une balle dans la tête. Ça n’a pas pris beaucoup de temps avant qu’elle reçoive la visite des policiers qui lui ont donné des accusations criminelles comme menace, intimidation et harcèlement criminel!! (tout ça pour une photo). Ou encore le jeune homme qui avait posté sur un événement Facebook, lors d’une manif, qui suggérait de faire un contingent  »bat de baseball », lui aussi reçu la visite des policiers à son domicile. Combien de fois que j’ai vu sur Facebook des statuts du genre :  »ya tu quelqu’un qui a du pot à vendre » etc… Le transfert d’informations est tellement important sur Facebook que c’est juste une porte ouverte pour permettre à l’état de monter des dossiers sur vous et utiliser ces données CONTRE VOUS ET VOS CAMARADES. Alors SVP, pour votre bien et celui de vos amis, gardez Facebook pour parler de ce que vous avez mangé pour dîner (et encore là je suis certaine qu’ils réussiraient à l’utiliser contre vous lol…)

Pour ce qui est de votre téléphone, je ne m’attarderai pas trop sur le sujet car c’est pas mal la même affaire que les médias sociaux. Ça fait longtemps que les flics mettent des téléphones sur écoute, pour une fois de plus, prendre des informations contre vous. Même vos textos sont à risque! Récemment, aux États-Unis, une loi est entrée en vigueur qui stipule que les douaniers ont maintenant l’autorisation de fouiller votre téléphone portable avec ou sans votre consentement. Alors une fois de plus, surveillez à ce que vous dîtes ou écrivez au téléphone… ce n’est pas pour rien qu’on demande, dans les meetings, d’éteindre le téléphone et d’enlever la batterie! Car oui, même si votre téléphone est éteint, étant donné que la batterie créer une connexion avec votre téléphone, les flics peuvent quand même obtenir des conversations.

Caméras

La célèbre phrase  »BIG BROTHER IS WATCHING YOU » ne date pas d’hier! Cette expression est utilisée pour qualifier toutes les institutions ou pratiques portant atteinte aux libertés fondamentales et à la vie privée des populations ou des individus. À Montréal, nous sommeS bien loin des 500 000 caméras installées à Londres, reconnue pour être la ville la plus surveillée au monde. Beaucoup de ces caméras ont été installées après les attentats de 2005… Pour Montréal, le SPVM possède 20 caméras, la STM 1200 et l’Office de l’Habitation en compte 1000. Le SPVM a déboursé 90 000$ pour l’acquisition de ces caméras. Dans une interview accordée au Devoir, Georges Bossé a affirmé que ces 20 caméras serviraient aux policiers pour les manifestations. Lol : imaginez un peu toutes les images que le SPVM doit posséder sur nous??? Ces caméras, qui filment 24 heures sur 24, leur servent à garnir leurs album-photos et dossiers sur les citoyens. Juste la @#%%$ d’hélicoptère… ça me fait rappeler la fois qu’un monsieur avait trouvé, sur le trottoir, une boîte pleine de cassettes vidéos de manifestations qui avaient été filmées par l’hélicoptère de la SQ! SÉRIEUX! Qu’on ne vienne pas me parler de la protection et de la confidentialité des informations….ces ostis là nous filment, prennent les infos dont ils ont besoin, pis après ils jettent ça à la rue pour que Monsieur et Madame tout le monde tombent dessus… ça fait dur… so be careful :  »SPVM IS WATCHING YOU ». Des caméras, y’en a partout, partout, partout… même dans les écoles! Pensons ici à l’UQAM qui s’est vu envahit de caméras…

Sous un autre aspect, les citoyens ont commencé de plus en plus, eux aussi, à filmer ceux qui nous  »surveillent », spécialement lors d’interventions policière. Le meilleur c’est bien quand les flics se font  »pogner » sur le fait, ne sachant pas qu’il-elles étaient filmé-e-s! Cela constitue toujours de bonnes preuves pour aller en déontologie policière après! Récemment, un flic (Gauthier), s’est fait prendre sur le fait pendant qu’il était en train de dire à un sans-abri qu’il allait l’attacher une heure à un poteau. La réaction du SPVM qui s’est suivi n’est pas étonnante; Ian Lafrenière a déclaré aux médias de masse qu’il songeait depuis un moment à équiper les policiers de petites caméras à boutons…. pour soi-disant protéger ses agents en cas de diffamation. Je vais vous le dire moi ce qui va arriver…. ils vont utiliser ces images pour nous ficher, nous profiler et nous condamner THAT’S IT! Pensez-y…. à chaque fois qu’on va croiser un policier on risque d’être filmé à notre insu…. Dérive sécuritaire ?

Manifestations et arrestations

Je pense qu’on est tous d’accord pour dire que notre gouvernement et le service de police a complètement  »pété les plombs » en matière de dérive sécuritaire concernant les manifestations! Je ne sais même pas par où commencer! C’est fou toute la dérive sécuritaire qu’il y a dans un pays où il ne se passe pas grand-chose qui viendrait confirmer cette paranoïa. Si on compare les manifs du Canada avec les manifs des pays extérieurs, on se rend bien compte que le Canada penche plutôt du côté pacifique (malheureusement…)

Mais ça n’empêche pas à l’état de partir sur des délires… comme simplement laisser les flics nous filmer dans les manifs… ou nous empêcher de manifester en utilisant des règlements municipaux de merde , comme le règlement municipal P6 qui dit qu’on ne peut pas porter de masque dans les manifs, ou encore toutes les arrestations préventives et ciblées complètement inutiles, les nombreuses arrestations de masse, ou la création de l’escouade GAMMA (Guet des activités des mouvements marginaux et anarchiste). Par rapport à P6, un autre amendement oblige les participants à remettre l’itinéraire de la manifestation. Selon Lafrenière, s’il y a un itinéraire, il n’y a pas de débordements….. En gros, que la sécurité des manifestants est basée sur l’itinéraire remis ou non (ils ne savent plus quoi inventer vraisemblablement). Aux yeux du SPVM, on est tous-tes suspect-e-s à quelque part dans les exemples énoncés ci-haut. Pour que quelques vitrines ne soient pas brisées, ils vont encercler et arrêter plusieurs centaines de personnes. Pour se protéger, les flics vont distribuer en quantité, comme les tickets en fait, des accusations criminelles comme « entrave » et « voie de fait » à des dizaines et des dizaines d’innocents. Ils utilisent leur « ‘undercovers »’ et leurs  « indics » (allo Sylvain!) pour infiltrer les manifs et recueillir des preuves ou des informations quelconques… ou encore même pour provoquer des débordements (rappelons-nous Montebello en 2007 quand 3 policiers de la SQ, déguisés en Black Bloc et pierres à la main, se sont fait prendre et dénoncer par les manifestants). De toute façon leurs méthodes ne font aucun sens vu qu’elles sont basées uniquement sur le profilage. Pour eux les  »potentiels dangers » sont ceux-elles habillé-e-s en foncé, qui ont des piercings, des cheveux de couleur ou des tatoos… alors leurs arrestations vont être effectuées principalement sur ces derniers exemples…. et après vous voyez un peu la scène au tribunal : un marginal VS un policier…

Et puis l’attirail du policier (et là je vise spécialement l’anti-émeute) : matraque, poivre de cayenne, taser, fusil à bombes assourdissantes, fusil à balles de plastique)… non mais ils se croient à la guerre ceux-là, ça n’a pas de bon sens?!?!?! Ce n’est même plus une dérive sécuritaire c’est rendu un délire sécuritaire ! Un délire sécuritaire qui coûte pas mal de cash!!! Pis leur tank???? WTF UN TANK?????? Ils comptent faire quoi le SPVM avec ça franchement?!?!

Un autre beau cas est le G20 de Toronto. Plus 750 millions de dollars, soit 85% du budget total, a été dépensé pour protéger le cul à 20 politichiens. Toute la gang y était : le SPVM, la SQ, la GRC, le SCRS, la sécurité publique etc… plus de 19 000 policiers participeront à l’évènement. Une énorme clôture qui coûtera plus de 4,4 millions de dollars fût bâtie autour du lieu où se tenait la rencontre. Tout cet argent dépensé pour 1100 arrestations, avec au final des accusations pour quelques dizaines de personnes. Le Sommet des Amériques en 2001 avait coûté plus de 75 millions de dollars pour la sécurité. La dérive sécuritaire entourant les manifestations est systématiquement basée sur la protection des biens matériels et d’humains que l’État classe comme importants… mais les victimes des jouets immondes des flics qui ont subis des fractures, des commotions, perte d’il et j’en passe… tout ceci sous une impunité policière très flagrante…eux non ce n’est pas important…. l’État va s’en foutre! Reste que la plus grosse dérive, selon moi, fût bien la création de l’institution policière. En gros, la dérive sécuritaire c’est un délire paranoïaque déjanté de l’État qui a  »fuck all » raison d’être!

Conclusion : la culture de la sécurité !

Nous devons nous adapter à ces changements. Les conversations au téléphone ou les textos à propos de sujets sensibles? On oublie ça! Les messages privés ou publique sur les réseaux sociaux? On oublie ça! Et je pourrais continuer dans cette lancée car la liste est longue. En gros, nous devons faire attention à ce qu’on transmet comme informations, de la manière dont on le fait, et SURTOUT à qui on les transmet… sans tomber dans la paranoïa non plus… disons qu’il est rendu nécessaire d’être sélectif! Même vos amis proches n’ont pas vraiment besoin de savoir ce que vous faîtes en secret. Moins d’informations circulent, le mieux c’est pour tout le monde! Une brochure à ce sujet est disponible en ligne (lien internet à la fin de ce texte). Et nous n’en sommes pas au bout de nos peines, la technologie évolue vite et le délire de l’état aussi! C’est plus qu’évident que ça va empirer et empirer. Si on fait juste prendre comme exemple les attaques récentes homophobes dans le village gay, devinez ce que notre très cher Coderre propose comme solution?!?! Pas plus de ressources évidemment, mais bien plus de caméras de vidéosurveillance qui seraient contrôlées par le SPVM. Qu’ils les mettent leurs criss de caméras, qu’ils espionnent nos téléphones et ce qu’on fait sur nos ordis, on saura s’adapter et contourner cette dérive…. L’ÉTAT NOUS SURVEILLE! CREVONS-LUI LES YEUX!

Références

Collectif (2007). Cultures de la sécurité [brochure]. Repéré à http://www.infokiosques.net/lire.php?id_article=556

Jeanne Corriveau (2005, 12 mai). Derrière la caméra, un agent. Le Devoir.Repéré à www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/81607/derriere-la-camera-un-agent

Collectif opposé à la brutalité policière (2014, janvier). Un agent du SPVM menace un sans-abri de l’attacher à un poteau 1h par -30! Repéré à http://cobp.resist.ca/documentation/un-agent-du-spvm-menace-un-sans-abri-de-lattacher-un-poteau-1h-par-30

Collectif opposé à la brutalité policière (2014, janvier). Le SPVM envisage d’équiper ses policiers de caméras. Repéré à http://cobp.resist.ca/documentation/le-spvm-envisage-d-quiper-ses-policiers-de-cam-ras

Radio-Canada (2007, 24 août). La SQ va revoir ses procedures. Repéré à http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2007/08/24/004-SQ-police-infiltre.shtml

Gouvernement du Canada (2001, mars). Questions entourant la sécurité aux sommets du G8 et du G20 [rapport]. Repéré à www.parl.gc.ca/content/hoc/Committee/403/SECU/Reports/RP5054650/securp09/securp09-f.pdf

Romain Pernet (2014, janvier) Aux États-Unis, la douane peut désormais fouiller le contenu de votre téléphone sans vous demander votre avis. Repéré à http://dailygeekshow.com/2014/01/06/aux-etats-unis-la-douane-peut-desormais-fouiller-le-contenu-de-votre-telephone-sans-vous-demander-votre-avis/